La séance

Pour commencer...

La consultation en chiropraxie consiste en un examen général et complet du patient.

Le chiropracteur procède à un interrogatoire précis du symptôme majeur, puis des antécédents personnels (accidents, hospitalisations, maladies, traitements en cours ou passé, mode de vie...), et familiaux.

Le chiropracteur passera ensuite à l'examen physique qui se compose de 3 parties:

  1. L'examen neurologique : marche, reflexes, test de la sensibilité...
  2. L'examen orthopédique : tests pour permettre d'affirmer ou d'infirmer certaines hypothèses diagnostiques.
  3. Palpation osseuse et musculaire : afin de détecter les éventuelles restrictions de mobilité au sein des articulations, mais aussi les tensions musculaires...

Le chiropracteur peut être amené à s'appuyer sur des examens complémentaires comme la radiologie, scanner, IRM ou encore des analyses biologiques.

Tout ceci est très important, car le plus gros travail de votre chiropracteur est de savoir et comprendre si ce dont vous souffrez relève du champs de compétence de la chiropraxie ou pas.

Le traitement...

Après avoir établi un diagnostic, le chiropracteur choisira les thérapies manuelles les mieux adaptées à la pathologie et au patient. La technique la plus utilisée est la manipulation vertébrale, elle n'est cependant pas systématique, surtout si le patient présente une ou des contre-indications.

Ces manipulations vertébrales très précises sont appelées "ajustement". L'ajustement est une manœuvre rapide, de faible amplitude et indolore. Elle a pour but de redonner à une articulation toute sa mobilité.

Le chiropracteur peut être aussi amené à utiliser des appareils spécialisés (table articulée, instruments à impulsions...).

En plus de son traitement, le chiropracteur pourra mettre le patient à contribution, en donnant des conseils ou des exercices, afin qu'il se sente acteur de sa guérison.

Et après...

Une fois les douleurs soulagées, s'en suit, une phase de stabilisation qui consiste à corriger les problèmes anciens, souvent oubliés, ayant entrainés une adaptation et/ou une compensation structurelle et neurologique du corps.

Vient ensuite la phase de prévention. C'est peut être la phase la plus important. Elle permet de conserver un état optimal de santé et de prévenir la récidive.

De la même façon, qu'une à deux visites par an chez le dentiste sont conseillées. Votre chiropracteur vous conseille environ une visite par trimestre (4 visites par an).

Adopter une attitude préventive peut vous assurer une bonne hygiène vertébrale tout au long de votre vie.